kara-eads-FbXp5aOX-fs-unsplash (1).jpg

Médias

Et si le divorce était le symptôme de quelque chose de plus profond ?

Que ceux qui pensaient se séparer en se mariant lèvent la main ! En réalité, personne ne le veut. Le taux de divorce élevé est un appel à trouver de nouvelles manières d’être en relation ainsi que de mettre fin dignement à un amour qui c'est essoufflé au fil du temps avec bienveillance envers nous-même et les autres.




Jusqu'à ce que la mort nous sépare...

En 1900 la durée moyenne de vie d’un homme était de 53 ans et d’une femme de 59 ans.

En 2020 nous sommes passés à 88 ans pour un homme et 91 ans pour une femme.

Quel rapport avec la séparation ?

Pour faire simple, comme nous le voyons avec le taux de divorce, les êtres humains n’ont pas été entièrement capables de s’adapter à la montée en flèche de la durée de vie.

Tout le monde se marie avec de bonnes intentions, celle de rester ensemble, mais cette longévité fait à notre époque figure d’exception plutôt que de règle.

Pour y arriver il est primordial de redéfinir qui nous sommes individuellement dans la relation ainsi que de découvrir de nouvelles manières d’être ensemble alors que naturellement avec les années nous changeons et nous évoluons.

Un bon mariage devrait se mesurer au niveau de bonheur, d’épanouissement dans la relation, de développement individuel et à deux, et non pas au nombre d’année.

C’est pourquoi, au 21ème siècle « Ils vécurent heureux jusqu’à ce que la mort les sépare .. » ne devrait pas être la définition d’une relation de couple réussie.


Nous sommes en plein changement de paradigme du divorce

Tout le monde commence une nouvelle relation en idéalisant leur partenaire.

Tout est parfait dans leur esprit car ils n’ont pas identifié ce que cela signifie vraiment.

En ce qui les concerne, ils ont trouvé l’amour de leur vie, la personne qui les comprend complètement.

Oui il y aura quelques soubresaut dans le processus, mais de manière globale, il n’y a plus d’apprentissage à faire.

Ils pensent qu'ils seront toujours les mêmes dans 10 ou 20 ans, tels qu’aujourd’hui.

Lorsque l’on idéalise notre partenaire, les choses se passent au début très bien car nous projetons inconsciemment sur lui/elle nos propres qualités positives ainsi que celles que nous souhaiterions avoir. Cette projection positive se produit pendant la phase de la lune de miel lorsque les deux partenaires font "tout juste" aux yeux de l’autre.

Tôt ou tard, la lune de miel se termine et la réalité s’installe ainsi que la projection négative. C’est en général quand nous arrêtons de projeter des choses positives sur notre partenaire et commençons à la place à projeter sur eux… nos problèmes !

Malheureusement cela provoque un effet boomerang car ces problèmes nous reviennent toujours, déclenchant dans notre inconscient des pensées négatives enfouies depuis longtemps. Ce sont nos plus profondes blessures, trahisons et traumatismes.

Pour la plupart d’entre nous, ces anciennes blessures non résolues peuvent être identifiées dans notre première relation émotionnellement intense. Celle que nous avons eue avec nos parents.


Parce que la plupart de ces anciennes blessures sont inconscientes nous sommes amenés à les guérir et c’est la raison pour laquelle beaucoup de personnes rencontrent un partenaire qui est similaire sur les points clés à leur père ou à leur mère. Tout cela se déroule dans notre subconscient bien évidement.

Si nous ne sommes pas à l’écoute de cette dynamique dans nos relations, nous verrons nos problèmes se répéter, nos émotions ressurgir pour nous confirmer que ce que l'on pense au plus profond de nous est vrai.


Un sentiment de mal-être est un signal qu’il est temps de guérir une blessure en lien avec l’émotion que nous ressentons. Mais à la place nous préférons blâmer l'autre dans une attitude défensive.




Parce que nous avons cru si fort au concept « Jusqu’à ce que la mort nous sépare » la fin de notre mariage est vécue comme un échec, nous ressentons de la honte, de la culpabilité.

Et puisque la plupart d’entre nous ne veulent pas faire face à ce que nous percevons comme un échec personnel, nous nous retirons tel un animal blessé dans la colère et la rancœur.

Nous nous parons de notre armure et sommes prêts à en découdre.

Ce que l’on ne réalise pas c’est que cette même armure aussi protectrice soit elle à l’extérieure est aussi une prison qui nous enferme dans une vie de répétition des mêmes erreurs.

Ce qui signifie, attirer les mêmes personnes, pousser les mêmes boutons émotionnels jusqu’à ce que nous choisissions d'en apprendre les leçons.

Autrement dit jusqu’à ce que nous décidions de faire face à notre responsabilité dans l’histoire de notre couple.

Pour la plupart d’entre nous, ces anciennes blessures non résolues peuvent être identifiées dans notre première relation émotionnellement intense. Celle que nous avons eue avec nos parents.

Parce que la plupart de ces anciennes blessures sont inconscientes nous sommes amenés à les guérir et c’est la raison pour laquelle beaucoup de personnes rencontrent un partenaire qui est similaire sur les points clés à leur père ou à leur mère. Tout cela se passe au niveau du subconscient.

Ne pas être à l’écoute de nos déclencheurs émotionnels dans nos relations, c'est ignorer les problèmes qui se répètent, ces mêmes sentiments d’abandon, de perte de confiance qui nous ont suivi de nos précédentes relations.

Lorsque nous apprenons à trouver l’équilibre émotionnel à l’intérieur de nous, rien dans notre environnement ou dans nos relations ne peut nous déstabiliser

Les situations qui autrefois étaient perçues comme un problème seront vues comme des opportunités de se tourner à l'intérieur de nous et de les utiliser comme révélateur de nos blessures du passé.

Ceci s'applique dans votre couple, dans vos relations ou lors de votre séparation.

Rester bloqué dans des sentiments comme la colère ou la rancœur, la culpabilité, ou encore la peur, la tristesse, vous empêche d’avancer sereinement dans la vie et nous savons qu'avec le temps ces émotions intenses se cristallisent au niveau corporel sous forme de douleurs ou de maladie.

Pour changer le paradigme du divorce, nous avons besoin de laisser tomber les croyances que nous avons sur le mariage, croyances qui créent une rigidité au niveau de nos pensées et de nos émotions.

Dans nos relations, ce ne sont pas les gens qui changent mais les attentes que nous avons envers eux.

Et je vous laisse deviner à quel moment en général il y a un changement radical de nos attentes... juste après le mariage !


Dès lors que vous saurez identifier vos blessures vous pourrez combler vos manques, et ainsi

vous n'aurez plus d'attentes et vous pourrez à ce moment là vivre un amour serein et authentique.


A votre écoute pour toutes questions, avec bienveillance,


Stéphanie




0 comments

Recent Posts

See All